Wild Summer Festival Montpellier

Wild Summer Festival Montpellier

[Concert] Imperial Blue

Imperial Blue est un projet acoustique crée en 2013 par Daphné, jeune lilloise. Et c’est un grand honneur pour nous Wildeuses de la recevoir sur la scène du festival pour le plus grand plaisir de nos âmes sensibles😊.

M) Comment avez-vous commencé à faire de la musique?

J’ai commencé à faire de la musique assez tard, en classe de terminale.

Je chantais timidement, tant bien que mal, dans un groupe de reprises rock que des amis de l’époque avaient monté.
Je suis la première et la seule musicienne de ma famille, même si mon père écoutait beaucoup de musique.
J’ai appris la musique seule, en autodidacte.
Je me suis perfectionnée sur le tas, au fil de nombreuses répétitions et concerts remplis de bonne humeur, de belles rencontres, et d’alcool 😉

U) En 5 mots, comment définissez-vous votre style musical?

Voilà une question à laquelle il n’est pas facile de répondre.

Tout d’abord, « folk »: ma guitare acoustique constitue l’essentiel de mon instrumentation, j’accorde aussi beaucoup d’importance à l’écriture des textes.
Ensuite, « minimaliste » : mon projet est un voix-guitare. Mes compositions sont simples, épurées, et spontanées.
Puis, « brut » : lorsque vous ne disposez que de votre voix et de votre guitare lors d’une prestation, vous n’avez aucun artifice derrière lequel vous cacher. Vous êtes vraiment à nu. Cela a toujours été un parti pris en ce qui me concerne. Avec Imperial Blue, j’avais envie d’étaler mes tripes. De dévoiler mes défauts, mes fragilités, de les assumer pour qu’ils deviennent une force. Je souhaitais faire parler ma sensibilité, ce que je suis au plus profond.
Aussi, « aérien » et pour terminer « sensuel ».

S) Y’a t-il un endroit sur la toile ou l’on peut vous écouter?

Bien sûr.
Je vous invite d’ailleurs à aller faire un tour sur mon Soundcloud, à l’adresse suivante : https://soundcloud.com/imperial-blue.
Vous pourrez y écouter trois compositions, enregistrées à l’été 2014.


Je dois prochainement enregistrer de nouveaux titres que j’ai écrits au cours de l’année 2015, dans un esprit un peu moins folk, peut-être par moment plus grunge, plus aérien aussi.

Vous pouvez également suivre mon actu sur ma page FB en cliquant ici.

I) Comment vous sentez-vous avant d’entrer en scène?

Tout dépend de mon degré d’alcoolémie…
Plus généralement : tendue !
J’ai toujours un peu envie de faire marche arrière, comme lorsque l’on voit le bord du grand plongeoir approcher. Peu de personnes remarquent mon angoisse, car je parais toujours très détendue.
Il ne faut donc pas se fier aux chanteurs qui sont souvent de faux calmes !
Toutefois, à partir du moment où je me mets à jouer, je m’évade. La peur disparaît pour laisser place au plaisir incomparable de jouer devant un public et de partager avec lui de beaux moments.

Q) Les 3 chansons les plus Wiiiiiiild pour vous?

Encore une question à laquelle il est difficile de répondre !
Si l’on se réfère à la traduction littérale de wild, je dirais …
• « Negative Creep » de Nirvana, l’une de mes chansons préférées de tous les temps. C’est la chanson qui me donne systématiquement envie de crowdsurfer dans un club bondé et suintant. Ou encore de m’emparer de ma Telecaster, d’hurler dans le micro sur cinq-six power chords !
• « Mojo Pin » de Jeff Buckley. Ha, Jeff, pour moi l’incarnation de la sensualité et de la technicité, de la spontanéité et de la maîtrise. Chaque écoute de ce titre me fait voyager dans un autre espace-temps.
• “Nebraska” de Bruce Springsteen. Je suis une adepte du Boss (uniquement de ses projets solos) depuis mon plus jeune âge. Springsteen a une voix, un phrasé et une plume unique, tellement admirables. J’adore l’album du même nom, enregistré sur un magnétophone bon marché, ce qui lui donne un côté intimiste, authentique. « Nebraska » m’a souvent permis de m’apaiser, de m’évader lors de périodes de stress ou d’insomnies.


U) A quelle heure vous êtes-vous levée ce matin?

Sept heures du matin … Appelez-moi « dame courage » 😉


E) Et pour finir, pour vous c’est quoi l’esprit Wiiiiiild?

Pour moi, l’esprit wild, c’est un esprit d’évasion et de liberté.
Je vois le Wild Summer Festival comme un lieu de diversité artistique, de créativité, de découverte, d’enrichissement intellectuel et spirituel.
Les images que je tends à y associer sont celles de grands espaces verts, de rassemblements humains chaleureux et cosmopolites.
J’attends avec impatience le mois de Juin pour prendre mes désirs pour des réalités 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*